22 mai 2017

"Per essere insieme"

    "Un gesto-abbraccio agli ultimi A tutti quelli che non hanno nulla A quelli che hanno molto e non sanno Per essere Insieme"  Inchiostro i parole (Francesco Pagni)   "Le fond d'un tableau reflète pour moi l'immensité du vide, l'espace de tous les possibles. Notre maison-mère, la matrice d'où peut naître toutes les substances du monde. J'ai appris à vivre en lui, je l'apprivoise, je le nomme le "Mystérieux", "le Grand Subtil". J'ai besoin de matérialiser sa chair en couches et sous-couches de... [Lire la suite]
Posté par maia kowsky à 18:18 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : ,

21 mai 2017

Pêle-mêle

        photo Francesco Pagni   Pêle-mêle, les instants de la vie, les petites joies de chaque jour et la grande mélancolie… Pêle-mêle, l’odeur de la brume, l’endormissement de la Nature, le ronronnement de la cafetière et le sommeil des chats… Pêle-mêle les couleurs liquéfiées de la pluie, le flou énigmatique du miroir sans tain… Pêle-mêle les petites misères, l’infernale douceur, les oranges (petits soleils de Janvier)… et puis, et surtout : la Couleur, la Lumière, l’Espoir… Encore ! Quand... [Lire la suite]
Posté par maia kowsky à 17:54 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags :
21 mai 2017

Si près, si loin...

      photo Katia Chausheva : "Light, light steps"   "Mes pieds se sont séparés de tes pieds Ils n'avanceront plus, il n'y a plus de route Ils ne connaîtront plus mon poids, ni le repos (...) J'étais si près de toi que j'ai froid près des autres." Paul Eluard        
Posté par maia kowsky à 15:37 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , ,
20 mai 2017

"Des nuages m'ont pris par la main"

        Aquarelle Emile Nolde   Des nuages m'ont pris par la main Je brûle espace et temps sur la colline Tel un de tes messagers, Tel le rêve, divine mort. Giuseppe Ungaretti (Vie d'un homme)            
Posté par maia kowsky à 11:41 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , ,
20 mai 2017

"Portami il girasole"

       photo Francesco Pagni        "Portami il girasole ch'io lo trapianti                            Porte-moi le tournesol, que je le transplante                  nel mio terreno bruciato dal salino,                             dans mon terrain brûlé du vent salin,    ... [Lire la suite]
Posté par maia kowsky à 09:28 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , ,
18 mai 2017

"Io sono"

      "Come un pesce terrestre Fra le onde leggere  Del mio oceano verde" Francesco Pagni (photo et poème)     (Comme un poisson terrestre / Dans l'onde lumineuse / De mon océan vert)       Quand je peins un arbre, je deviens arbre, Quand je peins l'eau, je deviens l'eau, Quand je peins une tectonique, une tellurique de la montagne,  je deviens tectonique, Et la chose naît d'elle-même, Je la vis intensément avec mon coeur, Et elle apparaît, par moment, de manière... [Lire la suite]
Posté par maia kowsky à 18:49 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , ,

17 mai 2017

Nomade nella luce

        Inchiostro Francesco Pagni   "Le calligraphe est un nomade, un passager du silence, un funambule. Il aime l'errance sur les territoires infinis. Il se pose de-ci, de-là, explorateur de l'univers en mouvement dans l'espace et le temps. Il est animé par le désir de donner un goût d'éternité à l'éphémère. Mes grandes pièces calligraphiques sont comme des "tables poétiques", une sorte d'architecture de la pensée intuitive. J'anime un espace de méditation en fusion." Fabienne Verdier (Passagère du... [Lire la suite]
Posté par maia kowsky à 16:42 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , ,
17 mai 2017

Oscura e limpida magia

  photo Francesco Pagni : "Oscura e limpida magia"   «L’artiste doit être aveugle vis-à-vis de la forme "reconnue " ou "non reconnue", sourd aux enseignements et aux désirs de son temps. Son œil doit être dirigé vers sa vie intérieure et son oreille tendue vers la voix de la nécessité intérieure.» Kandinsky          
Posté par maia kowsky à 09:59 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : ,
16 mai 2017

Un instant chez Francesco

      "Le lilas du petit jardin de mon atelier, m'accueille ce matin dans sa robe de fête, au parfum enivrant.…violet lilas: carmin avec bleu de Prusse et blanc de plomb...Le soleil caresse les tubes de couleurs, les pastels, les barres de craie, les pots, les pinceaux, qui s'allument d'une lumière veloutée et rassurante. …papiers, chassis, toiles, contreplaqués, tôles, journaux, chiffons...Les voix riantes des élèves de l'école des beaux arts d'Adèle, juste en face, flottent dans l'air printanier.…huile de... [Lire la suite]
Posté par maia kowsky à 10:00 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : ,
15 mai 2017

"Sur le bonheur..."

       « Je vois un oiseau immobile sur la gouttière, On croirait un pigeon, mais plus élancé, Une vague touffe sur la tête – ou le vent peut-être, Qu’en sait-on, les vitres sont fermées. Si tu le vois toi aussi quand t’éveillent les hors-bord, C’est tout ce qu’il nous est donné de savoir sur le bonheur. Il coûte trop cher, il n’est pas pour nous, Qui le détient ne sait qu’en faire. »  Eugenio Montale  Poèmes choisis (1916-1980) Edition nouvelle de Patrice Dyerval Angelini ... [Lire la suite]
Posté par maia kowsky à 18:22 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , ,