15 mai 2017

"Sur le bonheur..."

       « Je vois un oiseau immobile sur la gouttière, On croirait un pigeon, mais plus élancé, Une vague touffe sur la tête – ou le vent peut-être, Qu’en sait-on, les vitres sont fermées. Si tu le vois toi aussi quand t’éveillent les hors-bord, C’est tout ce qu’il nous est donné de savoir sur le bonheur. Il coûte trop cher, il n’est pas pour nous, Qui le détient ne sait qu’en faire. »  Eugenio Montale  Poèmes choisis (1916-1980) Edition nouvelle de Patrice Dyerval Angelini ... [Lire la suite]
Posté par maia kowsky à 18:22 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , ,

13 mai 2017

Marc Chagall

    Blaise Cendrars disait de Chagall : « Il dort, il est éveillé. Il prend une église et il peint avec une église, il prend une vache et il peint avec une vache… » Son esprit bohème, détaché de la réalité nous emporte irrésistiblement vers un autre univers, sans même que nous songions à opposer une résistance… Qui peut résister à Marc Chagall qui disait « Mon cirque se joue dans le ciel, il se joue dans les nuages parmi les chaises, il se joue dans la fenêtre où se reflète la lumière »        ... [Lire la suite]
Posté par maia kowsky à 14:21 - Commentaires [2] - Permalien [#]
Tags :
13 mai 2017

Palimpseste sacré

      Acrylique sur toile Francesco Pagni   Palimpseste sacré de mots dans la nuit, Flamboyance muette de secrets impénétrables, Impossible message, manuscrit improbable… Signe aléatoire d’un quasar énigmatique, d’une étoile intermittente…(eva, 13 mai 2017)    
Posté par maia kowsky à 13:59 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : ,
12 mai 2017

"Still life"

    "Petit poème dans ma cuisine" (Hipstamatic. Lente John S/pellicola Ina's 1982. Settembre 2014.)  Eclair d'un instant de presque rien. Deux petites tomates qui crient le rouge. Une troisième qui se cache dans l'ombre. Racines d'une touffe de romarin dans un verre d'eau. Un petit sucrier avec son trésor de douceur. Quelques feuilles de basilique d'un vert absolu, à l'odeur insolente.   Géométrie d'un petit poème de couleurs, d'odeurs et de saveurs. Photo et poème Francesco Pagni   ... [Lire la suite]
Posté par maia kowsky à 10:07 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , ,
11 mai 2017

Tribute to Paul Delvaux

      « Je voudrais peindre un tableau fabuleux, dans lequel je vivrais, dans lequel je pourrais vivre. » Paul Delvaux             
Posté par maia kowsky à 17:48 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags :
11 mai 2017

Morandienne alchimie...

    Morandiane alchimie Di luce e di malinconie I silenzi di Antonioni Gli occhiali di Morandi Profumo di trementina Nel mio studio Sono (Photo et poème FRANCESCO PAGNI )    Tout est un mystère, nous-mêmes ainsi que toutes les choses à la fois humbles et simples. (Giorgio Morandi)
Posté par maia kowsky à 17:11 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , ,

10 mai 2017

Promenades italiennes

    En compagnie de Francesco, des photos pour rêver, une promenade hors sentiers battus : Cinque Terre et le Golfe des Poètes, le Piémont aux Langhe voluptueuses et ondoyantes, l’Argentario, la mythique Montecristo de l’Archipel toscan… L’Italie du Nord tout soudain pour le cœur, 3mn40 de plaisir, de tendresse et d’émotion !           Le blog de Francesco est : ici  On peut retrouver Francesco sur twitter : ici  et sa play-list ici : Francesco... [Lire la suite]
Posté par maia kowsky à 10:08 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : ,
09 mai 2017

Null'altro che luce !

        "Null'altro che luce  Acqua chiara e colori. Io sono. Null'altro." Rien d'autre que de la lumière Que de l'eau claire et des couleurs. Je suis. Rien d'autre !" Aquarelle et texte de Francesco Pagni ©              
Posté par maia kowsky à 09:44 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags :
07 mai 2017

Les carnets du peintre

     "Poisson oublieux nage dans son encre." Francesco Pagni "Une habitude, un rituel quotidien, de laisser une trace sur mes inséparables "carnets", de mes journées en atelier. Comme le sillage d'un navire en voyage vers un ailleurs à explorer."  (Francesco)         « Les carnets » du peintre représentent tellement la part de lui-même dans l’instant, qu’ils sont un réel cadeau de spontanéité et de vraie générosité… Ils apparaissent ainsi comme la genèse mystérieuse de l’œuvre,... [Lire la suite]
Posté par maia kowsky à 13:53 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , ,
07 mai 2017

"When you back home" Katia Chausheva

      "Quand tu reviens à la maison avec la poche pleine de violettes" Katia Chausheva       photo Katia Chausheva  ici             
Posté par maia kowsky à 11:03 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : ,