01 août 2017

Orange

    Un jour quelconque... (texte et photo Francesco Pagni)   6h30.L'air est cristallin, l'herbe d'un vert émeraude, le grand arbre respire et murmure. Odeur de jasmin. La cafetière ronronne sur le feu. Nio exige sa ration de croquettes et de calins. Mick Jagger à la radio. Un livre de Camus ouvert à la page 142. Première tasse de café. Première cigarette. Un crayon gras. Mon carnet d'esquisses à la couverture rouge, ouvert sur une page blanche. Des petits dessins, des graffitis, quelques mots. Les premières traces... [Lire la suite]
Posté par maia kowsky à 10:39 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : ,

01 août 2017

"solo i sogni che non ho"

      "Et si jamais tu essaies d’autres mains, d’autres mains dessinant d’autres empreintes sur toi, comme les avions dans le ciel, et comme les années sur moi, Et si d’autres voix t’appellent, d’autres voix se confondant avec ma voix en toi, comme l’eau dans l’eau des souvenirs,  Alors, cette nuit ne chanterait pas, cette nuit passerait juste comme les avions dans le ciel, seulement comme tous les rêves que je n’ai pas…"             
Posté par maia kowsky à 09:59 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : ,
31 juillet 2017

Street Art, hommage à Cy Twombly

     Photo Francesco Pagni ©   « Chaque trait est habité de sa propre histoire, dont il est l’expérience présente ; il n’explique pas, il est l’événement de sa propre matérialisation.» Cy Twombly            
Posté par maia kowsky à 11:11 - Commentaires [2] - Permalien [#]
Tags : , , ,
29 juillet 2017

Conversation avec Antoni Tápies

  Tanzanie, fresque sur un mur d'une station de bus à Dar El Salaam   Photo Francesco Pagni ©   "Que de suggestions peuvent naître de l’image du mur et de toutes ses dérivations ! [...]  l’art est une sorte de jeu et, comme peut-être pour toutes les choses humaines, ce n’est que par la voie de l’innocence que nous pourrons réellement en saisir le sens profond."  Antoni Tápies        
Posté par maia kowsky à 09:39 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , ,
28 juillet 2017

Nio

     "C'est aussi dans son regard que je lis souvent mon moi, et ce que de mon moi, parfois, je ne connais pas encore..."  Francesco Pagni ©    De sa fourrure blonde et brune Sort un parfum si doux, qu'un soir J'en fus embaumé, pour l'avoir Caressée une fois, rien qu'une. C'est l'esprit familier du lieu ; Il juge, il préside, il inspire Toutes choses dans son empire ; Peut-être est-il fée, est-il dieu ? Quand mes yeux, vers ce chat que j'aime Tirés... [Lire la suite]
Posté par maia kowsky à 11:15 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , ,
27 juillet 2017

Conversation avec Antoni Tápies

    2009.Technique mixte sur bois.Ciment, plâtre syntétique, sable, peinture acryilique (cm 20x120) Francesco Pagni ©   "Je pense qu’une œuvre d’art devrait laisser le spectateur perplexe, le faire réfléchir sur le sens de la vie. Nous savons tous que, grâce aux annonces, à la propagande, à la publicité et à la consommation telle que nous la suggèrent constamment les moyens de consommation de masse, les individus se retrouvent dans un état d’aliénation de plus en plus grave. Je crois que l’artiste est... [Lire la suite]
Posté par maia kowsky à 10:18 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , ,

25 juillet 2017

Bleu dans sa cage

  foto Francesco Pagni ©   "La situation de l'artiste est humble. Il est essentiellement un canal" (Piet Mondrian)        
Posté par maia kowsky à 16:33 - Commentaires [1] - Permalien [#]
Tags : ,
21 juillet 2017

Timbres...

   ...des gouttes de temps, des fragments de papier, des petits morceaux de pastels, parfois un peu de feu, quelques mots, un vieux timbre dateur, ma fidèle Olivetti, une habitude quotidienne, mes timbres. Des petits éclairs de poésie en image sur mon carnet d'esquisses... Francesco Pagni ©          
Posté par maia kowsky à 15:28 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags :
21 juillet 2017

Paco Ibañez y yo

    La voix de Paco caracole dans mon cœur, Elle surgit du fin fond de ma belle jeunesse en galop magnifique… « A Galopar, a galopar » La voix de Paco est devenue comme moi…plus douce, plus tendre, moins impatiente, Mais elle chante toujours les mêmes mots d’espoir fou, de liberté, d’absolu mirage… La voix de Paco me lave de tous les pêchés d’indifférence et de toutes les désillusions, La voix de Paco se lève avec les étoiles et enchante la Nuit, La voix de Paco chante avec le Soleil et berce la... [Lire la suite]
Posté par maia kowsky à 11:22 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : ,
20 juillet 2017

Cercle magique...

    "Cercle magique dans mes siècles. J'entrouvre les paupières dans les mots noirs du soleil."  texte et photo Francesco Pagni ©   Guirlandes de feuillage doré, parées de chiens et d'oiseaux, font "cercle magique" autour de deux griffons blancs se défiant de chaque côté de l'arbre de Vie... Bestiaire fantastique, frise rouge, ocre et jaune, soleil rayonnant... Un bijou "aux drôles de couleur" , stupéfiant de beauté... et en prime, 3mn40 de promenades italiennes en compagnie de Francesco...   ... [Lire la suite]
Posté par maia kowsky à 18:32 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : ,